fondheader

Musée de la Camargue

:

visite virtuelle

Actualités

Ethno bistrot PARADISIAQUE « Entre rêves et béton, le delta du Rhône de Fos à la Grande-Motte »

Mardi 4 Février 2020 à 19h

Les Ethno bistrots du Musée de la Camargue !

Inspirés du Bistrot des ethnologues de Montpellier – organisé par l’A.R.C.E, Atelier de Rencontres et de Recherches Comparatives en Ethnologie – les Ethno bistrots du Musée de la Camargue réunissent des ethnologues, des historiens et des spécialistes, invités à faire part de leurs connaissances sur des sujets relatifs à la Camargue. L’échange a pour cadre une soirée conviviale mise en musique et en saveurs, durant laquelle on s’instruit, on tchatche et on se régale au cours d’un repas à déguster !

Pour son 12ème Ethno bistrot, le musée reviens sur une exposition des Rencontres Arles photographie co produite avec le Parc naturel régional de Camargue sur l’aménagement du delta du Rhône décidé par l’État dans les années 1960-70. Trois sites vont connaître des destins différents: Fos-sur-Mer est désigné pour un projet portuaire et industriel ; la Grande Motte est choisie pour être la première station balnéaire de la Mission Racine et l’île de Camargue devient une terre à préserver grâce à la création d’un Parc naturel régional.

Avec Agnès Barruol et Estelle Rouquette, commissaires de l’exposition « Paradisiaque ! Entre rêves et béton, le delta du Rhône de Fos à la Grande Motte » co produite par les Rencontres d’Arles et le Parc naturel régional de Camargue. L’ouvrage catalogue de l’exposition est présenté par l’éditeur Actes sud. Avec Bernard Picon sociologue auteur de «L’Espace et le temps en Camargue» et Hélène Vesian, auteur de « Fos sur Mer, les métamorphoses ».

19h à 19h30 : Projection du film "L'Acier du Mistral"
19h30 à 20h30 : Repas géré par le musée/traiteur
 20h45 à 22h : Conférence

Soirée organisée en partenariat avec les Rencontres d’Arles, les éditions Actes sud, les CAUE des Bouches-du-Rhône et de l’Hérault, Marseille Aix Métropole et la Commune de La Grande Motte.

Tarif : 25 €

Sur réservation au musée, dans la limite des places disponibles au 04.90.97.10.82 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

L'équipe du Parc et du musée vous présente

ses meilleurs voeuxCarte Voeux 2020 ok page 002

Carte Voeux 2020 ok page 001

Témoignages

RAf België
9/07/19, 09:43

Interessant museum! Veelsydug, rijk oan verhalen, voor elk war wils
Proficiat

USA
9/07/19, 09:41

Quel musée extraordinaire; nous avons tant appris ! Merci aussi pour votre accueil et votre gentillesse pour expliquer le vocabulaire spécifique de … read more

Mots d’origine locale en provençal rhodanien employés sur le site internet.

 

Abrivado : sept taureaux (six plus le dountaire ou simbèu) sont conduits par des cavaliers depuis les près aux arènes pour la course.

Aficioun : passion du taureau.

Anouble : veau, mâle ou femelle, âgé d’un an.

Bandido : après la course, les taureaux sont reconduits un par un jusqu’aux près par les cavaliers.

Biasso : sac de toile, ou repas tiré du sac

Biòu : bœuf, par extension en Camargue et dans le milieu de la bouvino, bovins, en général.

Bourgino : taureau échappé de l’abrivado qu’on rattrape et maintient par les cornes à l’aide d’une longue corde dite bourgino et dont les habitants du bourg s’amusaient. Avec le temps, le taureau à la bourgino est devenu un taureau acheté par les municipalités à cet effet, puis abattu. Cet usage est aujourd’hui interdit.

Bouvau : enclos de bois pour contenir les bovins.

Bouvino : désigne le un ensemble de bovins et par extension, tout ce qui se rapporte à la culture du taureau. Le « pays de bouvino », souvent évoqué comme un ensemble culturel, est l’aire des pratiques taurines d’origine camarguaise.

Camelle : monticule de sel érigé par les sauniers au cours de la récolte et qui rappelle les bosses d’un chameau.

Calos : bâton de garde, d’environ 1,50 m le plus souvent en frêne.

Dountaire (Provence) ou simbel (Languedoc) : bœufs dressés pour conduire le troupeau.

Draio : chemin.

Enganes : salicornes en buisson.

Escalassoun : échelier de bois sur un mât planté à proximité de la cabane permettant au gardian de s’élever afin de repérer son troupeau.

Fe : passion du taureau, littéralement « foi ».

Ferrado : marquage des animaux (chevaux ou taureaux) au fer rouge, manifestation qui occasionne une fête à la manade.

Fichouiro : fouïne utilisée pour pêcher dans les étangs.

Foulque : oiseau d’eau

Galejoun : héron.

Garamacho : gamaches.

Gardianoun : apprenti gardian.

Jasso : bergerie.

Laupio : tonnelle en roseaux élevée sur la façade sud de la cabane pour fournir un point ombragé à ses habitants.

Manado : littéralement « ce qui contient dans la main » en Provençal, désigne le troupeau, l’élevage de chevaux ou de taureaux ainsi que les près où se situent le troupeau, quelquefois le mas où vit le manadier.

Meissounènco : petits escargots.

Mouissalo : moustiques.

Mountiho : montille - dune ou levée de terre.

Mourrau : museau et, par extension, objet taillé dans un bois léger que l’on fixe aux naseaux du veau pour le sevrer de sa mère en l’empêchant de téter mais pas de brouter.

Muselado : opération consistant à poser un mourrau au veau, coïncide en principe avec la ferrado.

Mourven : genévrier de Phénicie.

Pelot : propriétaire terrien, patron, manadier.

Radeau : îlot de terre entre deux embouchures du fleuve.

Rosso : chevaux de Camargue.

Saquetoun : sac de toile à voile, à bandoulière de crins utilisé pour donner le grain aux chevaux, notamment au moment de les attraper.

Saladelles : plantes halophiles, tapissent de mauve les pelouses et les pâtures à la fin de l’été. Poussant sur des terrains salés, elles absorbent trop de sel et doivent en excréter par leurs feuilles. Six espèces existent en Camargue dont deux, très rares, sont protégées en France. Parmi les plantes emblématiques de la Camargue.

Salicorne : plante de terrains salés de la Famille des Chénopodiacées, dont la cendre donne de la soude.

Salivado : inondation de mer dite aussi emplein.

Sansouiro : paysage et formation végétale dominée par des salicornes buissonnantes sur des terrains peu ou pas irrigués où le sel affleure lors des grandes chaleurs.

Seden : corde de 12 à 13 m tournée à l’aide de crins de crinières de juments et utilisée pour attacher les chevaux.

Sounaio : cloches de différentes formes utilisées pour distinguer, selon leur son, les membres des troupeaux de chevaux, taureaux et moutons.

Tès (theys) : îles basses d’origine alluvionnaire, apparaissant à l’embouchure du fleuve. Elles sont parfois éphémères mais peuvent petit à petit être rattachées à la terre ferme.

Tibanèu : tente ou abri de gardian en forme de tepee, selon F. de Baroncelli.

Trident (ficheron ou fèrri) : fer à trois piques fixé sur une hampe utilisé par le gardian pour atteindre les taureaux depuis la monture. Considéré comme l’outil emblématique des gardians de Camargue.