fondheader

Musée de la Camargue

:

visite virtuelle

Actualités

Objectif atteint pour le projet "Femmes de Camargue à vous l'honneur !"

Visuel projet site KKBB web

Objectif atteint pour le musée de la Camargue et le Parc Naturel Régional de Camargue !       

Découvrez tout le projet en un clic

Après deux mois de collecte, le musée et le Parc de Camargue remercient chaleureusement tous les contributeurs : Bernard Hyacinthe, Anne Robert-Tindille, Ali Kodja, Régine Gal, Estelle Rouquette, Bertrand Mazel, Simon Casas Production Arènes de Nîmes, Claude Seuillerot, Régis Vianet, Philippe Isenmann, Arnaud Tétrel, Céline Orluc, Alicio Jimenez, Marie-José Justamond, Anne-Marie Epstein, Jean Jalbert, Annie Arnoult, Jean-Christophe Briffaud, Charles Kachelmann, Franck Fissette, Aurélien Jouvenel, Marie Granier, Christelle Brémond, Daniel Fouque, David Lazin, Comité de hameau de Gageron, Savonnerie Marius Fabre, Laure Bou, Gaelle Thouzery, Claire Tetrel, Jean-Pierre Gonzales, Annelyse Chevalier, Delphine Louche, Fanny Blanchet, JC Briffaud, et Laurent Mornet.

Le musée vous remercie pour votre soutien, grâce auquel nous avons pu mener à bien cette action au service de la culture locale ! Merci à tous

 

Témoignages

RAf België
9/07/19, 09:43

Interessant museum! Veelsydug, rijk oan verhalen, voor elk war wils
Proficiat

USA
9/07/19, 09:41

Quel musée extraordinaire; nous avons tant appris ! Merci aussi pour votre accueil et votre gentillesse pour expliquer le vocabulaire spécifique de … read more

Mots d’origine locale en provençal rhodanien employés sur le site internet.

 

Abrivado : sept taureaux (six plus le dountaire ou simbèu) sont conduits par des cavaliers depuis les près aux arènes pour la course.

Aficioun : passion du taureau.

Anouble : veau, mâle ou femelle, âgé d’un an.

Bandido : après la course, les taureaux sont reconduits un par un jusqu’aux près par les cavaliers.

Biasso : sac de toile, ou repas tiré du sac

Biòu : bœuf, par extension en Camargue et dans le milieu de la bouvino, bovins, en général.

Bourgino : taureau échappé de l’abrivado qu’on rattrape et maintient par les cornes à l’aide d’une longue corde dite bourgino et dont les habitants du bourg s’amusaient. Avec le temps, le taureau à la bourgino est devenu un taureau acheté par les municipalités à cet effet, puis abattu. Cet usage est aujourd’hui interdit.

Bouvau : enclos de bois pour contenir les bovins.

Bouvino : désigne le un ensemble de bovins et par extension, tout ce qui se rapporte à la culture du taureau. Le « pays de bouvino », souvent évoqué comme un ensemble culturel, est l’aire des pratiques taurines d’origine camarguaise.

Camelle : monticule de sel érigé par les sauniers au cours de la récolte et qui rappelle les bosses d’un chameau.

Calos : bâton de garde, d’environ 1,50 m le plus souvent en frêne.

Dountaire (Provence) ou simbel (Languedoc) : bœufs dressés pour conduire le troupeau.

Draio : chemin.

Enganes : salicornes en buisson.

Escalassoun : échelier de bois sur un mât planté à proximité de la cabane permettant au gardian de s’élever afin de repérer son troupeau.

Fe : passion du taureau, littéralement « foi ».

Ferrado : marquage des animaux (chevaux ou taureaux) au fer rouge, manifestation qui occasionne une fête à la manade.

Fichouiro : fouïne utilisée pour pêcher dans les étangs.

Foulque : oiseau d’eau

Galejoun : héron.

Garamacho : gamaches.

Gardianoun : apprenti gardian.

Jasso : bergerie.

Laupio : tonnelle en roseaux élevée sur la façade sud de la cabane pour fournir un point ombragé à ses habitants.

Manado : littéralement « ce qui contient dans la main » en Provençal, désigne le troupeau, l’élevage de chevaux ou de taureaux ainsi que les près où se situent le troupeau, quelquefois le mas où vit le manadier.

Meissounènco : petits escargots.

Mouissalo : moustiques.

Mountiho : montille - dune ou levée de terre.

Mourrau : museau et, par extension, objet taillé dans un bois léger que l’on fixe aux naseaux du veau pour le sevrer de sa mère en l’empêchant de téter mais pas de brouter.

Muselado : opération consistant à poser un mourrau au veau, coïncide en principe avec la ferrado.

Mourven : genévrier de Phénicie.

Pelot : propriétaire terrien, patron, manadier.

Radeau : îlot de terre entre deux embouchures du fleuve.

Rosso : chevaux de Camargue.

Saquetoun : sac de toile à voile, à bandoulière de crins utilisé pour donner le grain aux chevaux, notamment au moment de les attraper.

Saladelles : plantes halophiles, tapissent de mauve les pelouses et les pâtures à la fin de l’été. Poussant sur des terrains salés, elles absorbent trop de sel et doivent en excréter par leurs feuilles. Six espèces existent en Camargue dont deux, très rares, sont protégées en France. Parmi les plantes emblématiques de la Camargue.

Salicorne : plante de terrains salés de la Famille des Chénopodiacées, dont la cendre donne de la soude.

Salivado : inondation de mer dite aussi emplein.

Sansouiro : paysage et formation végétale dominée par des salicornes buissonnantes sur des terrains peu ou pas irrigués où le sel affleure lors des grandes chaleurs.

Seden : corde de 12 à 13 m tournée à l’aide de crins de crinières de juments et utilisée pour attacher les chevaux.

Sounaio : cloches de différentes formes utilisées pour distinguer, selon leur son, les membres des troupeaux de chevaux, taureaux et moutons.

Tès (theys) : îles basses d’origine alluvionnaire, apparaissant à l’embouchure du fleuve. Elles sont parfois éphémères mais peuvent petit à petit être rattachées à la terre ferme.

Tibanèu : tente ou abri de gardian en forme de tepee, selon F. de Baroncelli.

Trident (ficheron ou fèrri) : fer à trois piques fixé sur une hampe utilisé par le gardian pour atteindre les taureaux depuis la monture. Considéré comme l’outil emblématique des gardians de Camargue.